Il y a des endroits comme ça qui malgré les années ne perdent pas de leur magie… Le café de Flore est de ces endroits.

Aujourd’hui encore, il est bon d’être vu en train de profiter des premiers rayons de soleil à St Germain des Prés lorsqu’on est de passage à Paris. On peut espérer y croiser Karl Largerfeld ou Jack Nicholson. Guillaume Apollinaire y recevait à heure fixe. Sartre et Simone de Beauvoir en avaient fait leur bureau. Bardot aimait y finir la nuit avec Christian Vadim.

Si vous avez une petite faim, craquez pour un sandwich jambon-fromage au pain craquant à souhait ou pour le club-sandwich qui n’a d’égal que celui du Select. Si vous voulez finir sur une notre sucrée, laissez-vous tenter par les pâtisseries de « Hugo et Victor » qui enchanteront vos papilles.

Et tandis que le serveur vous apporte les cafés dans la célèbre vaisselle en faïence du Flore, laissez-vous bercer par cette ambiance parisienne inimitable. Regardez les parisiennes déambuler sur boulevard St Germain, de ce pas si particulier, mélange de grâce et d’élégance naturelles. Et si vous faites attention vous parviendrez peut-être à percer ce qui fait le charme des parisiennes. Peut-être.