Quand vous sortez de l’hôtel, prenez à droite rue de Vaugirard, puis à gauche rue Saint-Placide. Alors vous l’apercevrez. Marchez jusqu’à lui et imaginez un instant le Paris du 19ème siècle où tout bouge, tout s’invente. Imaginez une boutique qui vend des « nouveautés ». Derrière la vitrine, Aristide Boucicaud ne sait pas encore que son idée de transformer l’endroit en un « grand magasin » va faire de ce fils de chapeliers, l’homme que l’Amérique nous enviera et le héros de célèbre roman d’Emile Zola : « Au bonheur des dames. ».

Avant de pousser les portes du Bon Marché, faites un détour par la Grande Epicerie. Laissez vos pas vous guider. Chaque rayon révèle un trésor, que ce soit celui des limonades, des chocolats. Faites-vous plaisir. Soyez gourmand, c’est tellement agréable.

Puis passer dans le magasin principal et laissez-vous séduire par le « bon goût parisien ». Prenez le temps de vous imprégnez de cet art de vivre à la française. Commencez par le rez-de-chaussée, ensuite montez dans les étages. Au deuxième étage, faites une pause dans les fauteuils de la librairie en admirant les verrières. Là, fermé les yeux, et le temps d’un instant imaginez les parisiennes dans leurs belles robes à crinoline déambulant sous l’œil d’Aristide Boucicaud. Et peut-être naitra l’envie de lire le roman d’Emile Zola si jamais vous n’avez pas eu le bonheur de l’avoir lu.

En sortant du Bon Marché, avant de déposer vos achats à l’hôtel, faites une halte à l’ombre d’arbres centenaires du square Boucicaud.